LES ECHOS – Le sondage Whistcom sur le vrai pouvoir de la parole

Etude Whistcom-OpinionWay parue dans Les Echos du 27 octobre 2021.

82 % des salariés considèrent que les compétences orales de leurs dirigeants sont aussi importantes que ses compétences techniques

Cliquez ci-dessous👇 pour lire notre étude publiée dans Les Echos ou découvrez sa version en ligne 

Dirigeants, encore un effort :

Vous êtes brillants, il est urgent que vous deveniez motivants !

 

L’étude Whistcom-OpinionWay*, publiée dans Les Echos aujourd’hui, révèle un paradoxe et sonne comme une alerte pour les dirigeants d’entreprise : si d’un côté les dirigeants sont perçus comme compétents à l’oral, ils sont en même temps jugés peu mobilisateurs par leurs salariés.

Voilà la contradiction ! Speaking in public (93% des dirigeants s’expriment régulièrement) et être jugé « brillant » par ses collaborateurs (84% des salariés considèrent leur dirigeant comme un bon orateur) ne suffit pas à faire du dirigeant une personne motivante (Seuls 12% des salariés trouvent que le discours du dirigeant est très inspirant). Ce constat est encore plus fort dans les grandes entreprises ou les discours des dirigeants inspirent nettement moins.

C’est la différence entre « bien parler » et « parler pour les autres » qui est mise en lumière dans cette étude :

=> Bien parler, c’est se satisfaire de son aisance à l’oral et ça conduit inévitablement à des monologues (46% des salariés considèrent que la parole de leur dirigeant ne leur apprend rien et qu’elle est une perte de temps).

=> Parler pour les autres, c’est chercher l’empathie et provoquer l’engagement des collaborateurs. Cela nécessite une véritable stratégie orale (49% des salariés trouvent que les discours de leur dirigeant ne correspondent pas à leur réalité). 

Force est de constater qu’à ce jour, l’écrasante majorité des dirigeants ne se soucie pas de la stratégie orale et de ses composantes, autrement dit des 3F (le Fond, la Forme et le Format).

L’enjeu est pourtant essentiel. Pour les dirigeants, mettre en place une véritable stratégie orale, c’est être sûrs d’atteindre les salariés (75% d’entre eux estiment qu’un message du dirigeant a plus de poids à l’oral qu’à l’écrit). Mais surtout, c’est contribuer à un meilleur engagement des salariés et à la performance de l’entreprise : 73% des salariés jugent que l’expression orale du dirigeant exerce une influence décisive sur leur implication, leur fidélité et finalement leur bien-être au quotidien.

La bonne nouvelle, c’est que chez Whistcom tout cela s’apprend et que 85% des salariés attendent d’ailleurs de leurs dirigeant qu’ils se forment à la prise de parole.

Vous pouvez en faire partie ! Amis dirigeants, encore un effort ! Vous êtes brillants, devenez motivants !

Related Post

en_GBEN